You are here

Adapt to Survive

La Résilience, c’est tout un cycle qui comporte la gestion de la Continuité d’Activité (GCA), et le Plan de Continuité d'Activité (PCA) qui en découle doit être communiqué à chaque individu afin que chacun comprenne son rôle en situation de crise.

 

La Semaine de Sensibilisa­tion à la Continuité d’Activité est une campagne globale pour promouvoir les bonnes pratiques de la Résilience. Cette année, la semaine du 17 au 21 mai a été dé­diée à cet événement et a pour thème : «La résilience commence avec vous».

 

La Résilience est un terme qu’on entend très souvent depuis le début de la pandémie de la Covid-19. Même si beaucoup d’entre­prises avaient des plans de continuité d’activité (PCA) en place, on ne s’attendait pas à un tel scénario. Une pandémie, étant globale, va au-delà de l’entreprise car elle mobilise non seulement des individus d’une entre­prise, mais aussi la collabo­ration entre les entreprises, les gouvernements et les différents pays. Malheureu­sement, aucun plan n’avait prévu une telle collaboration.

 

À titre d’exemple, pen­dant le premier confinement à Maurice, le gouvernement avait autorisé les services essentiels à opérer, tels que les hôpitaux, les cliniques et les banques. Pour la bonne opération de ces services, il y a une grande dépendance sur d’autres services tels que la sécurité, le nettoyage, le transport, le service tech­nique et informatique. Cela a causé un vrai casse-tête lo­gistique. Pourtant, beaucoup de ces services n’ont pas été classifiés comme essentiels. Cela s’est amélioré pendant le deuxième confinement à Maurice, mais il reste tou­jours des améliorations à apporter.

 

Une des leçons à en tirer, c’est qu’il ne suffit pas d’avoir un plan pour être résilient. La résilience, c’est tout un cycle qui comporte la gestion de la continuité d’activité (GCA), et le PCA qui en découle doit être communiqué à chaque individu afin que chacun comprenne son rôle en situa­tion de crise. Deuxièmement, il faudra la collaboration de tout un chacun pour pouvoir tenir pendant la crise et sur­tout continuer à communi­quer pour s’assurer la prise de bonnes décisions en temps et lieu. Une fois la crise passée, il est rare qu’une en­treprise puisse immédiate­ment retourner à la normale. Il faut maintenant s’organiser pour planifier la reprise des activités et aussi tirer des le­çons pour mieux se préparer à l’avenir.

 

Cela peut paraître simple à faire, mais tout cela est très complexe à gérer. Au­jourd’hui, on peut s’appuyer sur la technologie et implé­menter les outils nécessaires pour se faciliter la tâche. Par exemple, la pandémie ayant accéléré le télétravail, les employés doivent avoir accès à leurs fichiers, leurs e-mails, des outils de collaboration et même leur téléphone du bu­reau sous forme de logiciel à travers une connexion Inter­net sécurisée. Il existe des lo­giciels de GCA qui permettent d’automatiser des procédés afin de gagner du temps.

 

«Le PCA préconise la re­prise normale du travail après quelques jours ou semaines suivant un incident. Mais la pandémie a tout remis en question. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’entreprises qui n’o­pèrent plus comme avant. Elles ont été obligées de s’adapter à la nouvelle réalité. Tout comme la Cellule, l’unité biologique la plus fondamentale et la plus ancienne, doit s’adapter à l’ad­versité et se reproduire pour survivre, les entreprises aussi sont des écosystèmes com­plexes qui ont la même mission face à l’adversité. S’adapter, c’est survivre», souligne Fre­deric Ng, Executive - Opera­tions à BIRGER. Cette der­nière organise cette semaine des présentations personna­lisées en ligne dans le but de sensibiliser à la Résilience Cyber et Organisationnelle.

 

Que pouvez-vous faire pen­dant la Semaine de Sensi­bilisation à la Continuité d’Activité ? Voici quelques idées :

  1. Revoir les éléments clés de votre PCA.
  2. Conscientiser les em­ployés sur l’importance de la résilience à travers des sessions de travail sur la GCA.
  3. Conscientiser les em­ployés sur les bonnes pra­tiques à adopter en termes de cybersécurité.
  4. Organiser des exercices de simulation pour s’assurer le bon fonctionnement du plan.

 

BIRGER. est SSII avec trois services clés : la Technologie – la Sécurité – la Résilience. Elle offre des services spécialisés dans la GCA et la Résilience Organisationnelle. De même, elle compte deux centres de données, à Port-Louis et Phoenix. La semaine prochaine, seront présentés son centre de repli et son espace géré pour héberger les équipements informatiques de ses clients, pour la reprise de leurs activités ou leur site primaire.

 

Click here for the article in PDF and here for the article on Business Magazine website.
 
Source: BUSINESS MAG | 19 May 2021 | Page 56
Menu
Contact Menu