You are here

BIRGER. Third Regional Cyber Security Survey

L’entreprise mauricienne BIRGER. travaille pour la troisième fois sur le « baromètre régional de la cybersécurité». C’est une action à la fois volontaire et innovante de la part de l’entreprise. Frédéric NG, directeur des opérations chez BIRGER. détaille les motivations à éditer ce baromètre chaque année.

 
L’Eco austral : Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs pourquoi vous lancez ce type d’enquêtes et quelle méthodologie est mise en oeuvre ?
BIRGER. a initié une stratégie cybersécurité en 2015. En 2016, nous avons ouvert notre centre de cyber défense, qui est le premier du genre dans la région c’est à dire les îles de l’océan Indien et l’Afrique de l’Est. Pour pouvoir être mieux préparé aux cyber menaces, il est primordial d’avoir les bonnes informations. Bien qu’il existe des  enquêtes sur la cybersécurité, nous avions remarqué qu’il n’y en avait aucune dédiée à notre région. Nous avons donc décidé de lancer une enquête dédiée à la cybersécurité en 2017, non seulement pour être au courant de l’évolution des cyber-menaces, mais aussi pour pouvoir mesurer le degré de maturité des entreprises en cybersécurité. L’enquête a été menée avec l’aide de DCDM Research, une société de marketing et de recherche sociale. 
 
L’Eco austral : Pourquoi avoir fait de l’enquête une activité annuelle ?
Pour deux raisons principalement, la première étant que les cyberattaques évoluent constamment et deviennent de plus en plus sophistiquées. Deuxièmement, les entrepreneurs sont demandeurs car l’enquête leur donne une indication de leur progression en termes de maturité par rapport aux mesures prises pour sécuriser leurs systèmes. En 2017, nous avons eu 166 répondants de 93 compagnies différentes et en 2018, 211 répondants de 142 compagnies différentes. A noter qu’en 2018, la moitié des répondants sont des pays autres que l’Ile Maurice.

 

L’HUMAIN, LE MAILLON FAIBLE DU SYSTÈME

 
L’Eco austral : Quels sont les résultats des précédentes enquêtes et surtout comment sont-ils interprétés par les entreprises concernées ?
Notre dernière enquête indique que les sociétés dans la région se sont bien investies dans la sécurisation de leur système informatique pour se protéger contre les cyber-attaques et détecter les menaces potentielles. Mais les résultats démontrent également que les attaques simples, telles que le phishing (hameçonnage) sont encore très répandues dans la région. Cette technique exploite principalement la faille humaine et non une faille dans le système informatique. Il est donc important que les sociétés mettent en place les politiques et procédures de sécurité adéquates ainsi que des programmes de sensibilisation à la cyber sécurité pour tout le personnel. Nous notons aussi que les grands défis restent le manque de personnel qualifié, l’évolution rapide des nouvelles attaques et le manque d’informations sur les cyber-menaces. Chez BIRGER., nous croyons que l’utilisation de l’Intelligence Artificielle est une mesure clé dans la lutte contre les cyber-attaques.
 

Participez à l’enquête annuelle

BIRGER. a lancé son enquête annuelle le 17 octobre dernier. Cette année, des questions spécifiques permettront de mesurer l’étendue de l’utilisation de l’Intelligence Artificielle (I.A) dans la cyber sécurité. Nos lecteurs peuvent y participer en complétant l’enquête se trouvant sur la première bannière publiée sur la page d’accueil du site www.birger.technology. Les répondants recevront une copie des résultats de l’enquête durant le premier trimestre 2020.
 
Source:  L’Éco austral n°345 | Page 40 - Novembre 2019
 
Click here to download the  article in pdf
 
 
Menu
Contact Menu